450 973-2251 info@bbkavocats.ca Lundi - Vendredi 8:00 - 17:00

Puis-je faire vacciner mon enfant mineur malgré le refus de l’autre parent?

Sous réserve d’un jugement à l’effet contraire, chacun des parents est titulaire de l’autorité parentale à l’égard de leurs enfants. Les parents doivent ainsi se consulter pour toute décision importante concernant le bien-être de leurs enfants, notamment en ce qui a trait aux questions rattachées à la santé.

De fait, dans l’éventualité où les parents d’un enfant n’arrivaient pas à s’entendre sur la question des vaccins à être administrés à leur enfant mineur, le parent qui souhaite faire vacciner l’enfant malgré l’objection de l’autre parent devra introduire des procédures judiciaires afin d’obtenir l’autorisation du Tribunal.

Le Tribunal entendra donc chacun des parents, lesquels auront tous deux la chance de présenter leur position sur la question en litige. Par ailleurs, l’opinion de l’enfant pourrait également être prise en compte tout dépendant des circonstances.

De plus, il faut également garder à l’esprit qu’un enfant mineur âgé de 14 ans et plus peut consentir seul à ses soins.

Si vous vous trouvez dans une situation similaire à celle susmentionnée, n’hésitez pas à contacter un membre de notre équipe de droit familial qui pourra assurément répondre à vos questions et vous appuyer dans vos démarches, le cas échéant.

About the author

Me Justine Charest œuvre principalement en droit de la famille et représente et accompagne ainsi des clients qui sont soit en processus de séparation ou de divorce notamment relativement au partage des biens, la gardes des enfants ou la pension alimentaire. Me Charest prend à sa charge des dossiers tant litigieux que non litigieux, c’est-à-dire, des dossiers pour lesquels les parties souhaitent faire entériner une entente à l’amiable. Enfin, Me Charest est reconnue pour son écoute, son approche humaine ainsi que pour son efficacité. Accéder au profil

Articles qui pourraient vous intéresser